322 558 visites 11 visiteurs

Zoom sur Jessy Cambrone!

28 janvier 2016 - 12:02

Petit par la taille mais grand par le talent. Voilà le genre d’expression qui pourrait définir l’immense potentiel de Jessy Cambrone.

Joueur explosif, rapide et avec une qualité de centre et de frappe digne d’un professionnel, Jessy apporte une réelle valeur ajoutée à l’effectif Grande-Synthois. Sa qualité technique et sa vision de jeu lui ont permis d’offrir 5 passes décisives à ses coéquipiers.

Habitué aux centres de formations et aux structures professionnelles, ce joueur atypique à la fois discret et déterminé, sait ce qu’il veut et s’attache à tout mettre en œuvre pour parvenir à ses fins.

Auteur d’un bon début de saison, Jessy en éternel insatisfait sait qu’il peut faire beaucoup plus et rêve d’amener l’OGS vers les sommets en étant décisif pour son équipe…

 

Bonjour Jessy ! Merci de te rendre disponible pour cet entretien.

 

Tout d’abord, peux- tu te présenter à nos lecteurs ?

« Bonjour à tous, je m’appelle Jessy Cambrone et je suis né le 01 janvier 1989 à Pointe-à-Pitre en Guadeloupe. Je suis venu en France à l’âge de 2 ans avec ma mère sur Paris pour des raisons professionnelles. Je suis originaire de Pierrefitte dans le 93 et là j’habite à Dunkerque avec ma femme et ma fille. »

 

Et d’un point de vu footballistique, comment te présenterais-tu ?

« Je suis un milieu excentré. Je peux jouer à droite ou à gauche. J’aime bien jouer aussi en soutien d’attaque. Je suis un joueur explosif, un peu dribbleur avec une bonne qualité de centre et de frappe. Et je suis un joueur plutôt efficace. Sinon il faut que je sois plus régulier. Au fil des années j’ai bien progressé à ce niveau mais je dois faire encore plus.

J’aime bien le jeu court, déjà par rapport à mon gabarit et les redoublements de passes tout en restant efficace bien sûr. »

 

Quel est ton parcours ?

« J’ai commencé le foot à 6 ans à Pierrefitte dans ma ville et à l’âge de 12 ans j’ai été recruté par Le Havre pour intégrer le centre de formation où je suis resté 4 ans. En U16 je suis parti au Racing Club 92 pendant 1 an en nationaux avant d’être recruté par Amiens pour intégrer leur centre de formation. J’y suis resté pendant 5 ans jusqu’en CFA. J’ai fait quelques entrainements avec la ligue 2 et une préparation estivale. Je suis parti car ils ne m’ont pas proposé de contrat, du coup je suis resté 6 mois au chômage avant de rejoindre Roye-Noyon en CFA2. Je connaissais bien le coach et la première année nous sommes montés en CFA. J’y suis resté 3 ans et là depuis cette saison j’ai rejoint l’OGS.

 

Tu es arrivé au club en début de saison, comment se sont passés ton intégration et ton début de saison ?

« Sincèrement super bonne intégration. J’avais quelques appréhensions au départ car ce n’est jamais facile de changer de club. Mais les joueurs m’ont très bien accueilli et en plus je connaissais déjà quelques joueurs comme Janezko et Jean Niang, on a joué ensemble à Roye-Noyon.

Sinon mon début a été un peu timide mais avec le temps j’ai appris à connaitre le groupe, les joueurs et dans l’ensemble ça se passe plutôt bien. »

 

Tu nous viens du CFA et de Roye-Noyon. Pourquoi avoir décidé de descendre d’un niveau ? Quelles différences fais-tu avec le CFA2 ?

« J’ai voulu découvrir une nouvelle expérience. Je devais déjà venir la saison précédente à l’OGS mais le club de Roye n’a pas souhaité que je parte. Du coup je suis arrivé en début de saison car le projet sportif est intéressant. J’ai échangé avec le président et le coach et j’ai adhéré au discours. Je voulais signer dans un club familial et c’est ce que j’ai trouvé à l’OGS. Pour le moment je suis satisfait de mon choix.

Sinon par rapport à la CFA, c’est plus tactique. En CFA2, il faut batailler tous les matches, c’est plus « charbon ».C’est basé sur l’envie, l’agressivité et le physique. En CFA, ça joue plus au ballon, il y a plus de réserve pro. »

 

Depuis le début de saison tu affiches des statistiques intéressantes, 3 buts et 5 passes décisives. Es-tu satisfait personnellement ? Et au niveau de l’équipe comment analyses-tu cette première partie de saison ?

« Oui je suis satisfait sur mon nombre de passes décisives. Sur mon nombre de buts, un peu moins, j’espère atteindre la barre des 10 buts. J’ai eu pas mal de temps de jeu, j’ai souvent été titulaire depuis le début de saison donc c’est une bonne chose pour moi. Je suis à la disposition de l’équipe et lorsque l’on fait appel à moi je donne le maximum.

Après au niveau de l’équipe on a bien débuté avec beaucoup d’envie. Malheureusement on a un passage où on est moins bien. Il va falloir serrer les dents et vite rebondir, mais je ne me fait pas de soucis on a un groupe de qualité et le championnat est encore long. »

 

Vous restez sur 3 défaites consécutives en championnat. Comment peux-tu expliquer cette série alors que vous aviez fait un très bon début ?

« Je pense qu’on est moins bien dans le jeu surtout défensivement où on prend beaucoup de buts. Depuis le retour des vacances on manque d’envie. Il va falloir se remobiliser car pour certains le foot c’est leur gagne-pain donc il faut jouer au maximum de ses capacités. On doit être plus fort mentalement et beaucoup plus constant dans nos prestations. Il faut être plus concerné et avoir plus de respect pour le club et pour soi-même. Après avec la qualité du groupe si on arrive à corriger les petites erreurs je ne me fait pas de soucis. »

 

Ce week-end vous vous déplacez à St Quentin, un match qui s’annonce compliqué. Comment abordez-vous ce match ? Quel sera l’objectif de l’équipe ?

« Déjà il est important de ne pas prendre de buts. Ça va être un match compliqué. Saint Quentin est une bonne équipe qui doit rebondir au vu de leur début de saison. Mais nous aussi donc on va là-bas pour gagner et tout donner. Il faut faire un résultat pour engranger de la confiance comme en début de saison. »

 

Personnellement, quel est ton état d’esprit avant le match de samedi ? Quels sont tes objectifs pour cette deuxième partie de saison ?

« Personnellement je suis revanchard, j’ai envie d’être décisif pour aider mon équipe et faire le boulot pour passer un bon week-end. Il faut gagner pour se sentir bien mentalement et retrouver cet état d’esprit qu’on avait en début de saison.

Sinon mes objectifs pour la suite sont d’augmenter mes statistiques, faire ce que le coach me demande. Et collectivement, il faut être soudé dans les moments difficiles et ne pas se relâcher dans la facilité. Ne pas se reposer sur ses lauriers comme on dit. »

 

Enfin,  toi qui a connu le centre de formation d’Amiens, quels conseils pourrais-tu donner à tous les jeunes du club qui souhaitent jouer à un bon niveau?

« Le travail, il n’y a que ça qui paye. Le travail de l’ombre qui est très important : avoir une bonne hygiène de vie, bien se reposer et bien manger. Il faut faire attention aux fréquentations et être bien entouré. Et il est important d’être à l’écoute des plus anciens. »

 

 

 

Questions / Réponse :

Ton plus beau but ?

« En U14 fédéraux contre le Red Star, je reçois un centre de la droite, je suis en dehors de la surface et je fais un enchainement contrôle poitrine suivi d’une bicyclette. Le ballon finit dans la lucarne. »

Ton plus beau souvenir ?

« La montée en CFA avec Roye-Noyon. »

Ton geste technique favori ?

« Inter-exter »

Ton joueur préféré ?

« Messi »

Ton équipe favorite ?

« Barcelone »

Ton système de jeu ?

« 4-3-3 »

Ton coach préféré ?

« Guardiola »

Messi ou Ronaldo ?

« Messi »

Un match ?

« La finale de league des champions entre Milan et Liverpool. Il perdait 3 à 0 à la mi-temps et Liverpool revient au score et gagne au pénalty. »

Une musique ?

« Power » de Young Thug

Un plat ?

« Colombo »

Un film ?

« 12 years a slave » ou « Malcom X »

Une voiture ?

« Porsche Panaméra »

Une destination ?

« République Dominicaine »

Une citation ?

« Le véritable talent c’est de réagir de la même façon devant la victoire et la défaite. »

 

Merci Jessy de ta sincérité, on te souhaite encore beaucoup de beaux buts et une victoire contre Saint Quentin ce samedi.

 

Auteur : A.Bellaredj

Commentaires

TOUS A DECONINCK